Browsing Tag:

handicap

Top 5 des jeux de société éducatifs EDUCA

Posted in Jeux et Jouets
on décembre 1, 2018

Aujourd’hui je vais vous présenter notre top 5 des jeux de société éducatifs de la marque EDUCA 

Dans le cadre du handicap de mon fils et de sa scolarisation à domicile , nous avons énormément de jeux de société qui lui permettent de travailler de façon ludique et de travailler certains points où il a des lacunes comme Le balayage visuel qui permet de recueillir l’information dans l’environnement.

Sans parler de handicap , les  jeux éducatifs sont excellents pour développer , leurs réflexes , leurs connaissances, ils développent leur mémoire, leur vocabulaire, leur sens de l’observation, ils apprennent à suivre une consigne , à lire de gauche à droite …

 

Lire la suite

Un clavier ergonomique Clevy pour les enfants de 3 à 8 ans ou en situations de handicaps

Posted in Maman geek et Papa geek, Tests
on juin 19, 2017

Nathan dû à sa maladie à des problèmes de motricité fine et de visions , nous allons devoir travailler plus longtemps et ce travail sera toujours plus intensif. Or l’ordinateur fait désormais partie intégrante de son environnement de travail puisqu’il n’a pas l’impression de travailler quand il est sur un ordinateur et en plus puisque nous avons énormément de solution pour l’aider disponible sur le net.  Nathan a énormément de mal à tenir un crayon correctement ou à utiliser un clavier ,  les pires difficultés dans le cas de sa maladie est de trouver des outils pratiques. Souvent, il faut agir de manière empirique. Mais grâce au clavier Clevy  qui est spécifiquement conçu pour les personnes débutant avec l’outil informatique, comme les enfants de 3 à 8 ans, les personnes âgées ou en situation de handicap nous avons enfin trouvé un outil qui lui correspond !

Lire la suite

Rééducation de l’équilibre avec la planche Ovi’slide Wesco

Posted in Tests
on juin 15, 2017

Il y a quelque temps j’ai accepté de collaborer avec Wesco , une marque que j’apprécie depuis fort longtemps ! On la  retrouve essentiellement en crèche, école maternelle et primaires, … mais pas seulement puisque vous pouvez aussi commander sur le site . Ce sont des produits de qualités, très sécurisés et pédagogiques.

Quand j’ai du choisir mon produit , j’ai toute suite pensé à mon fils et son handicap , ayant une maladie motrice qui touche l’équilibre mon choix c’est toute suite porté pour la planche de motricité Ovi’slide.

Lire la suite

Le rejet scolaire est-il devenu un handicap à part entière ?

Posted in Grossesse
on mars 15, 2016

Le rejet scolaire : mon combat !

Nathan_Alice-08

Hier avait lieu la réunion annuelle avec le maître référent , les maîtresses , l’avs , la directrice ainsi que le médecin scolaire . Je dois avouer que suite à cette réunion je suis rentrée avec les larmes aux yeux . Pour vous faire un petit résumé de la maladie de mon fils , Nathan souffre d’un syndrome de Joubert , une maladie génétique qui cause des problèmes moteurs surtout dans les premiers apprentissages comme la station assise , la station debout , la marche et des troubles du langage du à l’articulation ! Il n’y a aucune atteinte intellectuelle , le handicape est simplement moteur.

Le maître référent à carrément remis en question hier le diagnostic posé par la neurologue , par les résultats génétiques , par l’orthophoniste puisque à la fin de la réunion il m’a dit qu’il allait falloir songer dans les deux ans à venir à le mettre dans un centre spécialisé , j’ai refusé en expliquant que notre neurologue nous à toujours dit et redit qu’il pouvait avoir une scolarité normale dans un système scolaire normale du faite que l’atteinte n’était que motrice ! Mais voilà mon fils est catalogué, du moment où l’on a des soucis de langage , le faite qu’il fasse des colères quand il n’y arrive pas .. il m’a clairement dit Madame je pense que vous ne savez pas ce que vous dite et que votre enfant a une atteinte intellectuel. Depuis quand il est neurologue , depuis quand il connaît là maladie de notre fils sachant qu’il a le cas le moins grave de cette foutue maladie génétique.

Il a clairement remis aussi en question ce que j’ai pu dire sur mon enfant , le faite qu’il sache compter jusqu’à 10 , le faite qu’il fasse des phrases à la maison , qu’il fasse des activités , qu’il connaît le rond , le carré et le triangle , qu’il fasse du collage et j’en passe , ma parole contre la parole des enseignantes puisque nathan refuse de le faire à l’école.

Donc d’ici un an ou deux je risque de me retrouver fasse à une personne qui ne voudra plus que mon fils soit scolarisé et me retrouver sans option , a part peut être une classe Ulis mais dans la ville ou l’on habite , il n’y a qu’un école qui en possède une et ce n’est pas l’école la plus réputée et que va devenir l’avs qu’il aime tant ?

5 ans 1/2 que je me bats avec des problèmes de ce genre , 5 ans 1 /2 dès que je dis que mon fils souffre d’une maladie génétique motrice que l’on classe nathan dans les maladies génétiques intellectuelles. J’aimerais une fois dans ma vie que l’on se mette à ma place , à la place de nathan car il comprend tout à fait ce qu’il se passe , pour voir le mal , la peine , le désarroi, la tristesse que cela nous engendre après de tel paroles .

Depuis plusieurs années déjà , les conclusions sont que le système scolaire , l’éducation national fait tout pour rejeter les enfants à “handicap” du système scolaire , il faut rentrer dans les cases , il ne faut pas avoir de différence puisque sinon vous êtes complètement abandonnée.

Ainsi l’étiquetage des enfants qui rencontrent des difficultés dans  leur parcours scolaire comme « handicapés » tend à blesser inutilement l’enfant et sa famille et à rendre plus difficiles des évolutions positives. Cet étiquetage marque  négativement à vie le destin d’un enfant, et fragilise l’enfant et sa famille .

J’aurais voulu aussi pouvoir faire faire à nathan ce qu’il ne voulait pas faire à l’école , mais cette demande à été refusée .

C’est pourquoi il me semble urgent de mettre ou de remettre à la disposition des enfants en difficultés, des équipes éducatives formés à la différence , formés au handicap, des aides qui s’avère indispensables, sans les contraindre à  passer par le maitre référent ou la mdph.

 

Il s’agit en particulier :

  • de possibilités d’aménagement souple et évolutif des temps scolaires ;
  • de moyens d’accompagnement individuel pour  le maintien de l’enfant en difficulté en classe ordinaire.
  • de classes à effectif réduit et à pratiques pédagogiques adaptées, à fonctionnement souple et ouvert, confiées à des enseignants spécialisés formés et reconnus .

 

Le handicap ! #EtLeHandicapAlors‬

Posted in Grossesse
on décembre 3, 2015

Le 4 et 5 décembre se déroulera l’édition de 2015 du téléthon , en tant que maman d’un enfant ayant un handicap c’était important pour moi de vous parler du handicap ! Trop souvent mal perçu , trop souvent critiqué , a l’heure actuelle en France le handicap n’est pas reconnu correctement de la part du gouvernement et du peuple !

C’est un sujet qui mériterait d’être plus souvent traité , un sujet qui ne devrais pas être tabou.

Quand on m’a proposé de participer à l’événement  #EtLeHandicapAlors‬ , c’est avec plaisir que j’ai accepté !

Aujourd’hui je ne vais pas te parler de la maladie de mon fils , mais de ce que l’on ressent en tant que parents !

Le handicap fait partie de ma vie

Depuis maintenant 5 ans , je vie avec le handicap , le jour ou on m’a annoncé la nouvelle , j’ai cru voir la terre s’écrouler sous mes pieds. Je me suis demandé  pourquoi la chair de ma chair , mon rayon de soleil , mon enfant avait mérité cela ! Qu’es que j’avais pu faire de mal pour que mon enfant soit atteints d’une maladie génétique.

Quand on vous annonce la maladie de votre enfant , les médecins ne prennent pas de pincettes et vous laisse sans réponse ! Avec le net , on cherche et cherche encore , on tombe sur des choses atroces pas forcément véridique ! Puis on se prend des coup de massue , on se demande encore et encore pourquoi ! A cette question vous n’aurez jamais de réponse , c’est comme ça et puis c’est tout !

Comment vivre avec !

Il faut continuer de vivre , il faut continuer de garder le sourire et rassembler toutes ses forces pour mettre en place les thérapies , les soins dont votre enfant aura besoin ! Là encore c’est un vrai parcours du combattant , il faut trouver des personnes qualifiés , des personnes de qualités , des personnes qui veulent vraiment aidé ton enfant , qui ne travail pas simplement pour de l’argent !

Il faut aussi attendre la décision , la reconnaissance de handicap , pour espérer avoir une petite aide financière , j’ai bien dis petite , elle ne te permettra pas de vivre , elle ne te permettra pas de t’arrêter de travailler pour t’occuper exclusivement de ton enfant , tu devras pratiquement chaque année remplir à nouveau un dossier.

Mais cela ne t’empecheras pas de pousser des montagnes , de garder la pêche , de mettre tout en oeuvre pour aider ton enfant !! Le plus important et parfois le plus difficile c’est de garder le sourire et de ne surtout pas baisser les bras ! Puisque ton enfant à besoin de toi !

Mon fils !

Son handicap n’est pas très important , diminue en grandissant ! Mon fils si merveilleux, si attachant à du se battre contre son soucis d’équilibre , il a mis toutes ses forces , toute sa volonté ,toute son énergie pour arriver à faire ce que d’autre enfant font avant lui !

Le jour de ses premiers pas , le plus beau jour de sa vie , le plus beau jour de la notre , il était tellement heureux , il était tellement fière , il avait une tel force , ses premiers pas était tellement difficile pour lui ! Mon fils et sa force de caractère , cet enfant de qui je suis tellement fière ! Cet enfant que je protégerais toute ma vie !

Je suis sur qu’au fond de lui son handicap lui fais du mal , le frustre , ne l’aide pas à avoir confiance mais pourtant chaque jour il avance , chaque jour est un pas de plus vers l’amélioration, vers une vie normale !

Le handicap est dure à vivre pour lui comme pour nous , plus petit quand il ne marchait pas encore , souvent le regard des gens étaient désagréable , les réflexions faisaient mal ! Maintenant comme cela ne se voit pas du premier regard , les regards on disparus mais les réflexions seront toujours présente ! De la part des enfants comme des parents , apprenez à vos enfants à ne pas juger la différence , apprenez à vos enfants à aimer la différence et pas à la critiquer , apprenez à vos enfants à vivre avec la différence .

Il faut tendre la main et aider les personnes qui souffrent ! Aider les familles , aider les enfants , aider les parents ! Aimer vous les uns et les autres dans la différence de chaque individus !

Mon fils est un enfant extraordinaire avec de petits soucis , avec un grand coeur et pour rien au monde je ne voudrais changer de vie ! Sa petite différence , fait toute la différence !

Les témoignages de mes lectrices :

Le petit monde d’elvira Je pense que le ressenti est différent selon le type et le degré du handicap. Pour ma part, j’ai une petite puce autiste, légère cela dit. C’est un combat de tous les jours mais c’est aussi un formidable moteur pour avancer dans la vie. Je dis souvent que ma puce est une enfant extraordinaire avec ses différences qui la rendent unique. De nature positive, j’essaye de le prendre comme une chance et non comme une tare.

Céline : Le handicape n’est pas toujours visible et dans le cas de ma fille c est dur à gérer car les gens ne la croit pas ne nous croient pas forcément mais ôn se bat. Le handicap doit être une force.

Zou Zoune Je me permet un petit message mais je n ai pas d’enfants souffrant de handicap, je travaille auprès d adulte polyhandicapé ( j ai toujours voulu faire ce métier !!) en maison d accueil spécialisé et on fait régulièrement des sorties ou on doit aussi affronter le regard des autres ….
Mais quand même après une quinzaine d année dans ce métier je me rends compte que cela évolue plutôt positivement … Mais il y a encore bien des progrès à faire !!!!
Courage les mamounes et les papas et tout les loulous exceptionnel

Emilie Un dur combat quotidien, de épuisement mais chaque soir ce sentiment que ca en vaut la peine! Les sourires de noha sont notre carburant! Noha est greffé et atteint une maladie rare

Martine: c’est un combat de tout les jours, avec des rires et des pleurs mais c’est une vie que d’autres n’ont pas la chance d’avoir même si elle reste différente parfois contraignante elle mérite d’être vécue, si juste les pouvoirs publics nous facilitaient les démarches ça nous permettrait de mieux profiter de nos enfants, nos conjoints, nos parent … On ne choisi pas d’être handicapé on le subit mais c’est pas contagieux alors un sourire une main tendue ça fait toujours plaisir et pour une fois on se sent comme tout le monde.merci à toi de cet article qui sera surement très instructif et en ces moments de solidarité c’est bien aussi de penser à eux .

Sophie : C’est pas facile à vivre, surtout enfant… Ne pas pouvoir faire comme les autres , se faire insulter ou moquer par les enfants…. Si bien que j’ai fait en sorte que cela ne se vote pas trop… Je suis malentendante bilatérale… Je n’ose imaginer ce que peuvent subir ceux avec un handicap plus lourd… J’espère avoir un Enfant sans handicap.

 

Merci pour votre confiance , merci d’avoir bien voulu participer !

 

Cet article participe à l’événement inter-blogueur « ‪#‎Etlehandicapalors‬ ?! » proposé par le blog « Et, alors ?! » (http://etleblogalors.wordpress.com )
Le but est de rassembler un collectif d’écrivains et de dessinateurs autour d’une même cause en ce jour de téléthon : le handicap.
Nous rappelons que vous pouvez faire un don en appelant le 3637.

Voici la liste des blogueurs qui participent à cet événement, allez tous les voir, ils sont géniaux !

-Airelle et son blabla : http://airelleetsonblablabla.org/…/%E2%80%AA%E2%80%8Eetleh…/

-L’observateur de la vie : https://lobservateurdelavie.wordpress.com/…/et-le-handicap…/

-Mon beau manoir : http://monbeaumanoir.com/?p=11623

-Le procrastinateur : http://leprocrastinateur.com/…/etlehandicapalors-telethon-2…

-Les billets cosmiques d’Aileza : http://billetscosmiques.com/?p=3346

-Oh la belle bleue ! : http://www.ohlabellebleue.fr/2015/12/etlehandicapalors.html

-Natacha de 7athome : http://7athome.com/2015/12/03/parlons-etlehandicapalors/

-Maman pouponne : https://mamanpouponne-papabricole.fr/le-handicap-etlehandic…/

-Mynameisor : http://mynameisor.blogspot.fr/

-Djy de Monsieur le psy: https://monsieurlepsy.wordpress.com/…/…/04/etlehandicapalors

-Raphie de What’s up in my happy day : https://whatsupinmyhappydays.wordpress.com/…/une-minute-pou…

Si vous aimez écrire, si vous désirez participer à un collectif, MEME si vous n’avez PAS de blog (oui, oui, c’est possible !), vous pouvez nous rejoindre. Le prochain événement portera sur les attentats du 7 janvier 2015 et sur la liberté d’expression : ‪#‎EtCharlieAlors‬ ?! Pour se tenir au courant de cet événement, suivez le blog http://etleblogalors.wordpress.com ou rendez-vous sur la page facebook : https://www.facebook.com/etalors.evenements.interblogueurs/… (plus d’infos sur ce dernier dans les prochaines semaines !)

 

Educ’s : société prestataire de services à domicile agréée par l’Etat

Posted in Trucs de mamans
on janvier 10, 2014

 

Aujourd’hui, je vais vous présenter une société qui a ouvert il y a très peu de temps après des mois et des mois de préparation. C’est une société qui me tient particulièrement à cœur car elle a pour but d’aider les enfants et adultes en situation d’handicap. C’est quelque chose d’important, car très peu de sociétés le proposent.

Parce qu’une prestation de services d’aide aux personnes handicapées est à la fois un acte humain de dimension sociale et un échange économique, la philosophie que toute prestation repose sur cette valeur : le respect de la personne.
La reconnaissance de l’état de dépendance a favorisé l’émergence du concept d’aide aux personnes handicapées. La conjugaison d’une dépendance légère et d’une situation d’isolement social peut créer une vulnérabilité équivalente à celle d’une dépendance qui implique un besoin d’aide à prendre en compte.
Parce qu’une prestation de services aux personnes handicapées est à la fois un acte humain à dimension sociale et un échange économique, la philosophie : le service d’aide aux personnes handicapées doit se faire dans le respect des personnes et nécessite l’intervention de personnes qualifiées formées à cet effet.
C’est pour cela que cette société me plait vraiment, et je vous laisse découvrir l’interview à laquelle ils ont bien voulu répondre :
Quelle est le nom de votre l’entreprise ? (si vous souhaitez le dire)L’entreprise que nous avons créée s’appelle Educ’s. Tous deux éducateurs spécialisés avec des expériences variées, nous avons décidé d’unir nos savoir-faire pour créer cette société et proposer ainsi la possibilité d’un accompagnement spécialisé aux enfants et adultes en situation de handicap se trouvant : dans l’attente d’une place en institution, ou souhaitant un accompagnement en complémentarité de celui qui leur est déjà proposé.

Nous pouvons également intervenir pour un besoin ponctuel de prise en charge, sur une courte durée.En quoi consiste votre métier ?

En tant qu’éducateurs spécialisés intervenant auprès de personnes en situation de handicap, enfant ou adulte, à ou à partir de leur domicile, notre travail consiste à accompagner ces personnes au développement ainsi qu’au maintien de leurs acquis dans les domaines suivants :

relationnel, moteur, vie quotidienne, apprentissages, professionnel, autonomie sociale.
Chaque accompagnement est basé sur une évaluation des besoins de la personne, ses souhaits ainsi que ceux de son entourage.
Notre priorité à travers cette société est de pouvoir revenir à un accompagnement à échelle humaine ce qui à notre sens est de moins en moins d’actualité dans beaucoup de « grosses » institutions.Quelles études avez-vous faites ?

Tous deux éducateurs spécialisés diplômés d’état, nos parcours ont été très différents.

Antoine Passerat : pour ma part, j’ai été charpentier avant de découvrir le social il y a une dizaine d’années. J’ai eu un premier diplôme de moniteur éducateur, puis celui d’éducateur spécialisé. Je suis également pompier volontaire.Mélanie Pereyron : quant à moi, j’ai d’abord eu un parcours universitaire en biologie puis à la suite d’expériences professionnelles auprès d’adultes et d’enfants en situation de handicap j’ai changé d’orientation et obtenu mon diplôme d’éducatrice spécialisée. Par ailleurs, j’ai vécu différentes expériences associatives qui m’ont beaucoup apporté et enrichie personnellement et professionnellement parlant.

Quelles sont les conditions de travail ? Les avantages et inconvénients ?

Le plus gros inconvénient est qu’en étant nos propres patrons, cela implique que nous devons en vivre et gérer des choses qui nous étaient plus ou moins inconnues jusque-là. Cependant, le temps passé à découvrir les différentes facettes d’une entreprise, à effectuer les démarches et à trouver les bonnes informations ainsi que les bons interlocuteurs, ce projet étant novateur et donc non répertorié dans les « cases » habituelles, n’a fait qu’augmenter notre implication et notre motivation pour mettre en valeur notre métier différemment.

Concernant nos conditions de travail lors d’une intervention à domicile l’inconvénient majeur est également l’avantage principal de ce type de prise en charge : la dualité. L’éducateur est seul avec la personne qu’il accompagne, cet aspect constitue un réel avantage dans l’accompagnement car il permet de favoriser le travail la relation éducateur – personne accompagnée peut se mettre en place plus facilement et la concentration de la personne n’est pas perturbée au cours de la séance.

Cependant, l’éducateur est également seul face à cette personne, il peut alors être difficile pour lui de prendre du recul face à certaines situations.

Nous avons fait le choix de créer cette société à deux afin de pallier à ce problème. Ainsi bien qu’intervenant individuellement auprès des personnes, nous travaillons en équipe au travers de réunion ce qui nous permet de faire évoluer l’accompagnement et de prendre le recul nécessaire à tout éducateur pour une bonne intervention.

Quel est le profil, compétences et personnalités pour exercer ce métier ?

Pour pratiquer ce métier il faut plusieurs choses, la première étant un diplôme de moniteur éducateur ou d’éducateur spécialisé.

La deuxième chose est selon nous une implication ainsi que des convictions professionnelles et une certaine éthique afin d’avoir un positionnement professionnel juste et adapté au plus près des besoins des personnes que l’on accompagne.

Avoir des expériences, professionnelles, associatives, etc, peut s’avérer être un atout pour exercer ce métier car ces expériences sont souvent formatrices et permettent de rentrer en lien avec les personnes. 

« Nous sommes la somme de nos propres expériences » 

Que vous a apporté ce métier ?Antoine Passerat : Ce métier m’a apporté beaucoup, à la fois des bons et des mauvais moments. Des moments difficiles, heureux souvent intenses. Il serait dur d’en parler en détail ici. Pour ma part j’ai fait le choix de parler de mon travail en l’écrivant et en le diffusant sur internet et dans des revues
spécialisées.

Mélanie Pereyron : Personnellement ce métier m’a apporté et m’apporte toujours beaucoup de joies malgré les moments difficiles que l’on peut traverser au travers des accompagnements. Ces moments m’ont souvent incité à me remettre en question ce qui m’a permis d’évoluer dans ma pratique professionnelle et de m’améliorer.

Exercer ce métier apporte énormément les rencontres qu’on fait à travers nos accompagnements font évoluer le regard que l’on porte sur notre métier, sur notre société mais également sur nous-même.
Ce métier est vraiment très enrichissant dans sa globalité, il peut parfois être dur, on côtoie différentes situations qui nous touchent en tant que personne. Dans ce métier on ne peut dissocier l’humain du professionnel c’est ce qui peut parfois faire sa faiblesse mais c’est surtout ce qui selon moi fait sa force.Quel sont les motivations qui vous ont poussé à ouvrir cette société?

Plusieurs choses nous ont amenés à créer cette société dont principalement l’envie d’apporter une réponse à un besoin que nous avions identifié : le manque de place dans les établissements médico-sociaux qui induit l’agrandissement des listes d’attente et donc l’augmentation du nombre de
personnes en situation de handicap se trouvant sans prise en charge.

Nous souhaitions également tous deux sortir d’un système institutionnel et associatif qui ne nous convenait plus pour revenir aux fondamentaux de notre métier et retrouver les valeurs qui nous ont fait devenir éducateurs.

Sur quels projets travaillez-vous ou avez-vous travaillé ?

Actuellement notre entreprise propose des accompagnements éducatifs, à domicile ou à partir du domicile, à des personnes en situation de handicap (enfants ou adultes). Nous travaillons au développement de cette activité.

Par la suite, nous souhaiterions pouvoir proposer des possibilités d’accompagnements collectifs sur des activités spécifiques en partenariat avec un club sportif, artistique, etc.Nous souhaiterions également proposer des séjours organisés destinés à des personnes en situation de handicap (vacances, week-end).

Depuis combien de temps avez-vous travaillé ? Dans quel secteur d’activité ?

Nous avons tous les deux des expériences professionnelles très variées. L’éducation spécialisée est un vaste domaine permettant d’intervenir auprès de différents publics (personnes en situation de handicap, enfants confiés à la protection de l’enfance, personnes en situation d’insertion, etc.).

Nous avons tous deux travaillé au sein d’institutions tels que des foyers de l’enfance, des foyers de vie pour personnes en situation de handicap, des instituts médico-éducatifs, etc ; ce qui nous permet d’avoir une bonne connaissance du public auprès duquel nous intervenons actuellement et ainsi
améliore notre accompagnement.

Avez-vous un conseil à donner aux personnes qui souhaitent se diriger vers ce métier ?

Pour les personnes qui souhaitent être éducateur, nous n’avons pas spécialement de conseils à leur donner pour le devenir ; cependant lorsqu’ils le seront, rester humble et être toujours à l’écoute des personnes sont à notre sens des choses essentielles pour être et rester éducateur.

Quant aux personnes souhaitant créer une société de la même manière que nous, ne pas le faire seul et être accompagné d’une personne avec qui on se complète professionnellement et en qui on a une complète confiance.

La page facebook de la société : Educ’s
Je vous remercie de l’intéret que vous avez porter à mon interview et vraiment bravo pour tout se que vous faite
%d blogueurs aiment cette page :