Erreurs médicales , négligences et non lieu pour le décès de ma maman

Posted in Humeurs
on février 16, 2021

Le 16 Février 2017 , fut la journée la plus difficile de ma vie , j’ai perdu ma maman de deux erreurs médicales . Aujourd’hui j’ai envie de vous livrer cette partie de ma vie , je n’en n’avais pas parlé avant car j’en avais pas le droit , mais le procès a terminé en non lieu , le dossier a été classé sans que les responsables de la mort de ma maman soient accusés. 

Il y a 4 ans ma maman était très mal depuis plus de 48h , le 15 février nous avions passé la journée à l’emmener passer des examens , la dernière journée qu’elle a passé avec nous , avec mes enfants , avec moi ! Alice était si petite et pourtant en réfléchissant j’ai l’impression qu’elle savait que c’était la dernière fois qu’elle allait la voir , elle lui faisait encore plus de calins que d’habitude , elle ne la lâchait pas dans la salle d’attente pour le scanner , elle ne voulait qu’être sur sa mamie..

C’est aussi le 15 Février que maman , infirmière depuis toujours , m’a dit c’est la fin , je vais crever ! 

 

C’est aussi ce jour là , que j’ai commencé de détester ma soeur , cette personne qui a osé dire à sa mère alors qu’elle était au plus mal , qu’elle en avait ras le bol de la trimbaler aux différents examens ! Pour la dernière prise de sang j’ai appelé mon conjoint , je lui ai demandé de rentrer immédiatement . Au laboratoire , j’ai commencé de voir qu’elle avait le teint jaune , les doigts jaune et quand on a un minimum de connaissances , ce n’est jamais bons signe.

Après la prise de sang , nous avons ramené ma maman chez elle , qui ne voulait absolument pas venir à la maison , je lui ai donné ses médicaments , je l’ai couvert de bisous , je lui ai dit que je l’aimais et à demain ! 

Le 24/24 a appelé pour lui dire que la prise de sang n’était vraiment pas bonne qu’elle lui envoyait une ambulance pour la conduire à l’hôpital , je ne voulais pas qu’elle se rende dans cet hôpital qui est connu pour être un cercueil ambulant , mais comme à l’habitude de maman elle a refusé que mon conjoint l’emmène à Lyon, alors Steven c’est juste rendu chez elle pour l’aider à se lever , pour aller dans l’ambulance et il aura été le dernier à la voir vivante.

Des heures d’attentes , une nuit blanche , une fin terrible 

J’ai passé la nuit a écrire à ma maman pour avoir des nouvelles , pour savoir si elle avait vu un médecin, les 2 premières heures j’ai reçu des SMS cohérents et ensuite des messages qui ne voulaient absolument rien dire ! L’une de mes nièces a également reçu un message incohérent , elle essayait peut etre de nous dire quelque chose.

A 9h j’ai pris le téléphone pour appeler l’hopital car je n’avais aucune nouvelle , on m’a simplement dit elle est en attente pour passer un scanner , nous vous appellerons pour vous donner des nouvelles. 

11h n’ayant toujours pas de nouvelles, je me permet de rappeler et ma maman n’est toujours pas passé au scanner et aucune nouvelle à me donner.

14H je reçois enfin un appel , pour me dire qu’ils ont trouvé le soucis , quelle a des calculs qui ont migré dans le cholédoque donc qu’elle fait une hépatite , qu’il ne peuvent pas l’opérer pour le moment qu’ils vont la transférer aux soins intensifs pour la soigner , pour qu’elle puisse être opérable par la suite. 

J’appel mon frère , ma soeur et après avoir raccroché , l’hôpital me téléphone à nouveau et là avant même que je décroche , je sais parfaitement pourquoi ils appellent . Le medecin me dit de venir toute suite , qu’elle est dans état grave , je lui dis de ne pas me mentir , que je suis fille d’infirmière que je sais parfaitement pourquoi il me dit de venir . 

Je m’efforce de ne pas craquer devant mes enfants , de rappeler ma soeur , mon frère , mon conjoint pour qu’ils viennent toute suite ! Je laisse mes enfants à l’une de mes nièces. Nous attendons 2h dans une salle sans que personne ne viennent nous voir , nous donner des explications , nous expliquer l’état de ma maman ! 2h ou je sais parfaitement dans ma tête que je n’ai plus de maman ,2h ou je m’en veux de ne pas l’avoir emmené à Lyon , 2h ou j’ai envie de vomir ….

Le chef du service de réa vient nous chercher , je ne me rappelle pas de toutes les paroles qu’il a prononcé , cette partie est très floue dans ma tête ! Je me rappelle par contre très bien qu’il a dit je suis désolé il y a eu une bourde et que mon conjoint a faillit faire valdinguer le bureau ! Je me rappelle de lui avoir dit, comment pouvez vous parler de cette manière alors que ma maman est morte ! Comment pouvez vous dire il y a eu une bourde , mais on ne sait pas comment ca c’est déroulé. Je me rappelle lui avoir dit que ça n’allait pas s’arrêter là , que j’allais porté plainte.

Ensuite, nous avons pu aller dire au revoir à ma maman et parfois je regrette d’avoir été voir son corps sans vie , cette blancheur , ce froid sur sa joue ou je lui ai déposé mon dernier bisous, de l’avoir enlacé une dernière fois  , j’avais envie de la secouer de lui dire de se réveiller … un cauchemar , c’était pas possible , elle avait seulement 69 ans ….. j’avais encore besoin de ma maman ! 

Plainte, autopsie , pompe funèbre , enterrement 

Le lendemain avec mon frère , nous allons directement à la gendarmerie déposer une plainte ! J’explique l’histoire du début à la fin , je lui donne mon téléphone pour qu’il puisse récupérer les échanges , je lui passe les dossiers de ma maman …

Il était si doux , si gentil , si humain et il m’a dit que c’était pas la première famille a qui ça arrivait dans cet hôpital , que c’était connu , mais que les familles n’avaient jamais le courage d’aller jusqu’à la plainte et je le comprends parfaitement car c’est vraiment très difficile , c’est vraiment affreux de devoir déposer une plainte quand on a juste envie de sombrer. Je l’ai fais car ma maman l’aurait fait pour nous , je l’ai fais pour que ça n’arrive pas à d’autres familles. 

Quelques heures après la plainte est accepté , l’autopsie est autorisée. Ils partent faire la levée du corps pour le transférer sur le lieu de l’autopsie .

L’autopsie au lieu rapidement et il me rappelle officieusement et officiellement , officiellement il me dit qu’il y a bien eu des erreurs , officieusement il me dit que ma maman n’avait pas de calculs dans le cholédoques,  mais qu’elle avait une occlusion intestinale , l’intestin c’est enroulé autour de son évantration lièe à sa césarienne qu’elle avait eu pour moi en 1986. Il faut savoir que quand il y a une occlusion , c’est une urgence chirugical , il faut que la personne soit opérée dans les 6h pour qu’elle puisse survivre. 

La deuxième erreur est qu’elle a fait un arrêt cardiaque car elle n’a pas été mise en position de sécurité , qu’elle était complétement allongé sur le brancard seule , sans personne pour la surveiller et qu’elle c’est mise à vomir sans avoir la force de se redresser, c’est partie dans les poumons . Qu’ils ne l’ont pas vue toute suite , je sais qu’elle est revenue après 20 minutes de massage et son coeur a de nouveau lâché. 

Nous avons donc pris un avocat spécialisé dans les erreurs médicales , mais elle a dit à mon frère que les hôpitaux étaient si bien protégés que ça finirait sur un non lieu ! Qu’ils auront au pire une petite tape sur les doigts. 

Ma maman est partie seule dans d’atroces douleurs sans personne pour lui tenir la main , sans personne pour la protéger ,  pour la soigner ! 

Nous avons ensuite du aller au pompe funèbre et bordel personne ne prévient que c’est plus cher qu’une petite voiture , personne ne prévient que chaque option est payante …. Nous avons du faire faire un cercueil sur mesure car ma maman était obèse , nous avons fait le choix de ne pas diffusé d’annonce car c’était une option qui revenait cher. Nous avons fait le choix de ne pas prendre de pièce pour se recueillir sur notre maman , de ne pas laisser le cercueil ouvert car après une autopsie le corps est affreux à voir et nous avons bien fait car ils n’ont pas pu l’habiller du aux oedemes suite à l’autopsie ! L’hôpital nous a pris notre maman , mais également sa dignité , la possibilité de se recueillir correctement … 

A ce jour , je n’ai même pas encore pu lui prendre de pierre tombale , elle a simplement une pauvre croix en bois sur un tas de terre , j’ai si honte. Je n’ai pas les moyens de payer une pierre … le prix est affolant , ce n’est tellement pas normal ! Enterrer une personne c’est limite aussi cher qu’un mariage ! 

La cérémonie à l’église fut entourée de toutes les personnes qu’elle aimait , j’ai lu un texte qui lui ressemblait sans arriver à verser une larme ,  j’étais triste, mais tellement en colère ! Que j’avais épuisé mon stock de larmes, que j’avais qu’une seule envie c’était de voir les responsables tomber … J’avais l’impression de vivre un cauchemar éveillé. 

J’ai perdu ma maman , mon essentielle , mon pilier , Nathan a perdu la personne la plus importante a ses yeux , son repère et Alice ne se rappelle même plus de sa mamie et pourtant elles s’aimaient tellement toutes les 2.

Procès et erreurs médicales 

J’ai mis 3 ans à avoir enfin des nouvelles , 3 ans à espérer que les coupables soient punies , 3 ans à vouloir pouvoir les regarder dans les yeux … mais ça n’aura jamais lieu !

Ils ont mis 3 ans à interroger les responsables car suite à cet “incident” il y a eu des mutations , des personnes qu’ils n’arrivaient pas à retrouver… Puis le procès a eu lieu sans que j’en sois informée et j’ai reçu un jour sans prévenir une lettre me notifiant que le procureur avait établit un non lieu , que le dossier était classé.

J’ai aussi pu lire les témoignages , la première erreur a débuté avec l’infirmière de garde ce soir là , qui a décidé que maman n’était pas en urgence vitale , qu’elle n’avait pas besoin de faire des examens le soir du 15 Février alors que les analyses sanguines étaient affreuses , que ma maman était jaune , qu’elle se vidait et ne pouvait même plus marcher . Elle passera donc une nuit sans aucune consultation , sans aucun soins de prodigué hormis une perf de spasfon ! Elle n’a été vue que à 9h du matin , elle n’aura pas de scanner avant le début d’après-midi et un diagnostique complétement faux.

Le procureur suite aux témoignages conclut que se fut des erreurs médicales non intentionnelles, négligences médicales , une erreur humaine par manque de personnel. Que son obésité n’aura pas aidé pour détecter le vrai diagnostique. Que de toute façon comme elle avait passé plus de 6h avec son occlusion elle n’aurait pas pu être sauvée. Personne n’a été radié , l’hopital n’a reçu aucune sanction et le non lieu et classement du dossier a donc été déclaré .

Aujourd’hui en France , il est impossible de gagner contre un hôpital ,  contre des médecins qui sont protégés et c’est d’ailleurs pour ça que vous signé des feuilles avant chaque oppération en signant cette feuille vous protégez les erreurs. Ils ont tué oui tué une femme merveilleuse , elle n’a pas eu les soins qu’elle aurait du avoir , elle n’a pas eu l’attention qu’elle aurait du avoir ! Ils savaient que les analyses étaient mauvaises et rien n’aura été fait de la nuit ! C’était peut être pas un crime volontaire , mais ça reste un crime pour moi car elle n’a pas été écoutée , elle n’a pas été prise en charge correctement et nous n’avons pas été entendu par le procureur.

 La situation est “inadmissible, injustifiable, inqualifiable”. J’éprouverais toujours de la colère et une envie de justice.”

 

 

 

Warwick-Edimbourg (1)

3 Comments

  • Djahann

    Je comprends ta colère et ta tristesse. C’est inacceptable ce qu’il s’est passé et encore plus que les coupables s’en sortent aussi facilement.

    février 17, 2021 at 7:31 Reply
  • Sylvie

    J’en ai les larmes aux yeux. Je suis moi-même infirmière, et je sais comment cela fonctionne “de l’intérieur” …. mais le manque de personnel n’excuse pas tout !!!! Je suis très triste pour vous, je me souviens avoir lu tes posts à l’époque. Et de savoir aujourd’hui que rien ne se passe ensuite, on vous laisse dans le néant …. personne n’est coupable si ce n’est ta maman d’avoir été obèse !!! quelle honte !!!!!!
    Je ne peux que t’envoyer des tendres pensées, même si je sais qu’elles n’apaiseront ni la douleur ni la colère…

    février 17, 2021 at 9:42 Reply
  • GIRARDI AMANDA

    Je fini cette lecture les larmes aux yeux, c’est terrible ce pays où on ne peut rien faire réellement contre les hôpitaux car oui des erreurs c’est pas inédit c’est même trop fréquent… Dans mon cas Papa était malade et serait parti de sa maladie mais beaucoup moins tôt. Et tout ça par manque de surveillance, par l’erreur d’une interne qui oublié une piqûre de chimio et dis “tant pi”, par une chute alors qu’il était hémiplégique donc à surveiller et aider…, Puis une hemmoragie l’on fait partir plus vite, plus vite que sa maladie. Nous n’avons pas porté plainte car effectivement ça n’aboutit que rarement.

    mars 23, 2021 at 1:53 Reply
  • Laisser un commentaire

    You may also like

    %d blogueurs aiment cette page :