Une seconde grossesse tellement désirée

288857_102958773142784_6957799_o

 

Avec papa bricole, on a toujours dit que l’on voulait 4 enfants d’âge rapproché du moins avec pas plus de deux ans d’écart. Mais la vie en a décidé autrement mon bébé d’amour a une maladie génétique « le syndrome de Joubert » je vous en avais déjà parlé ici. Nous avons appris sa maladie il y a deux ans ce qui a reporté nos projets à plus tard a ce moment-là ton monde s’écroule, tu te demandes pourquoi nous et surtout pourquoi notre bébé d’amour, puis tu l’acceptes et tu relativise , il y a beaucoup plus grave !

Là, tu commences ton combat, tu fais tout ton possible pour cet enfant que tu aimes plus que tout au monde, tu lui mets toutes les chances de son côté pour qu’il ait toutes les cartes en main.

Il n’y a pas longtemps maman chouquette parlais d’hyper-fertilité, j’en fais partie, je suis tombe facilement enceinte même sous pilule. Nathan est un bébé surprise je suis tombé enceinte sous pilule depuis sa naissance je ne prends plus la pilule car plus aucune ne me convient (elles me rendent toutes très malade courbature, nausée, migraine atroce) et les autres moyens de contraception je n’en parle pas .

Il y a 1 an et 4 mois jour pour jour , une grossesse est arrivée (malgré nos protections) , une grossesse non prévue , je ne dirais pas pas désirée car depuis la naissance de notre fils nous rêvons de notre second , mais la vie fait que des fois il faut faire des choix . Aujourd’hui, je ne me livre pas pour être jugé, ni pour faire pitié, cette nouvelle grossesse mon homme n’était pas près Nathan avait encore beaucoup de difficultés et à presque 3 ans, il ne marchait toujours pas et ne tenait pas debout sans appui. La neurologue avait beau dire que ça allait venir, nous étions très inquiets, nous avions peur de l’avenir, peur de ce que sa santé allait devenir, à l’époque aussi, il nous faisait encore beaucoup de convulsions fébriles (je touche du bois un an qu’il n’en fait plus) . Alors nous avons pris une décision et nous avons choisi l’avortement (je ne vous cache pas un choix très difficile, sur lequel j’ai encore beaucoup de mal à parler ) mais ce n’était pas le moment.

En février 2014 quelques jours après la saint Valentin mon fils m’a fait le plus beau cadeau du monde (larme qui coule) , il s‘est mis debout comme si de rien n’était et il a marché de 21h à 23h30 il n’arrêtait plus , je ne l’ai pas couché car j’étais tellement émerveillé et heureuse de voir mon fils faire enfin marcher , de le voir si fière de lui , de voir sa force et son courage , de le voir combattre ce jour-là nous étions les parents les plus heureux au monde et surtout très fière.

Nous avons attendu un petit peu que la marche se mettent correctement en place et mon conjoint m’a enfin dit les mots que j’attendais temps et si on faisait le deuxième. J’étais heureuse, j’allais enfin donner à mon fils, un petit frère ou une petite sœur, j’allais enfin avoir un autre enfant avec l’homme de ma vie. Je pensais que ça allait venir très rapidement moi qui tombe enceinte vraiment très facilement, mais comme vous le savez à l’heure actuelle, je ne le suis toujours pas. Mon corps me fait-il payer cet avortement( depuis mon cycle est très perturbé) ou mon stress, je ne sais pas.

Ce deuxième est tellement désiré même mon fils me dit avec ses mots  » maman bébé « (il les aime tellement ) . On a beau me dire il ne faut pas se focaliser dessus , ne t’inquiète pas ça viendra , oui je le sais tout ça mais je ne peux que me focaliser dessus car pour moi ça ne s’arrête pas à tomber enceinte . Une fois que je le serais mon angoisse ne sera pas terminé, car au moment où ce petit trait que j’attends apparaîtra enfin, que la prise de sang confirmera, je vais devoir appeler ma généticienne, prendre rendez-vous et allez passer cet examen, faire cette analyse (moins risqué qu’une amniocentèse, mais quand même) et attendre de nombreuses semaines pour savoir si mon tout petit bébé est atteint par cette maladie génétique. 25 pour-cent de risque à chaque grossesse, vous me direz ce n’est pas élevé mais quand même ces 25 % me terrorise. Si cet enfant est atteint, je n’aurai qu’une option avortée à nouveau, pas de jugement, c’est un choix, tu as le droit de ne pas être d’accord, mais tu n’as pas le droit de nous juger. C’est une maladie qui est certes peu grave car mon fils à le cas le moins grave de la maladie mais elle est très lourde à porter et frustrante pour ces petits bouts qui doivent se battre chaque jour contre leurs troubles de l’équilibre et leurs petits retards de langage certes ce n’est que moteur ,  mais dans 20 ans qui sais comment la maladie va tourner , une maladie sur laquelle nous n’avons que 10 ans de recul.

Alors chaque mois, j’espère ce petit trait et secrètement, j’espère que je ne serais pas dans ses 25 pour-cent et ma grossesse, je ne pourrais réellement la divulguer qu’après les résultats et surtout la vivre pleinement en profiter et à chaque grossesse cela sera le même chemin.

Je suis quelqu’un avec des épaules solides , une force de caractère et un courage qui fait que je ne tombe jamais mais je ne sais pas si je supporterait un 25 % positif , chaque jour on donne tout , chaque jour on se bat alors j’espère que le destin ne s’acharnera pas sur nous et nous laissera tranquille pour une fois .

Le fruit de notre amour celui qu’on aime plus que tout va avoir 4 ans dans quelques jours et j’espère  que dans les  mois à venir porter son petit frère ou sa petite sœur .

Comments

  1. Cynthia Porquet says:

    Courage, il n’y a pas de jugement à porter, c’est tellement difficile, de prendre cette décision..
    J’espère qu’un petit miracle viendra très bientôt rendre votre petite famille heureuse 🙂
    *Envoie pleins d’ondes positives*

  2. Il n’y a aucun jugement à porter, nous ne sommes personnes pour juger et nous sommes encore moins dans ta vie pour savoir ce que tu vis au quotidien !
    J’ai juste une chose à dire : je te souhaite un beau bébé très vite !

    • Merci beaucoup Meenah 🙂 je sais tout cela mais tu sais maintenant sur la blogo en ce moment beaucoup de jugement alors je préférais le préciser dans l’article . Merci beaucoup pour le Beau bébé <3

  3. bonjour

    il n’y a pas de jugement à avoir, c’était votre décison
    j’espère que votre famille va vite s’aggrandir
    bon courage

  4. Pas de jugement, surtout pas ! Chacun fait ce qui lui semble le mieux pour lui à un moment de sa vie avec les données qu’il a en main.
    Gardez bien tout votre courage, regardez bien grandir votre grand et vivez pleinement tous ces petits bonheurs quotidiens… Le petit trait tant attendu sera de la partie bientôt j’en suis certaine…
    pleins de pensées positives pour vous et votre petite famille
    Marie

  5. A comme je comprends, le stress lié à la maladie génétique…
    Je connais ce stress, car je suis porteuse d’une maladie
    Ici une chance sur deux de ne pas transmettre…. sans savoir avant la naissance si mon bébé est touché, à quel stade….

  6. Courage Ma Belle, il va venir ce +++ ! Et il n’y a pas de jugement à avoir personne ne peut dire ce qu’il ferait tant qu’il n’est pas dans la situation de toute façon ! C’est votre choix et les autres ce qu’ils pensent on s’en fout ! En tout cas très touchant ton billet ! <3

Trackbacks

  1. […] vous le savez, nous souhaitons un deuxième enfant, donc souvent, je regarde sur le net la chambre que je souhaiterais pour mon futur enfant, mais pas […]

  2. […] Une seconde grossesse tellement désirée […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :