Pourquoi j’allaite encore ma fille de 4 ans ?

Posted in Famille
on mai 7, 2019
allaitement à 4 ans

L’allaitement peut être un beau voyage pour les nouvelles mamans. Bien que cela puisse être une expérience de lien  pour la mère et l’enfant, l’expérience de chacun est différentes. Certains enfants ne veulent pas du tout prendre le sein et ils arrêtent l’allaitement tôt , d’autres mamans ne souhaiterons pas allaiter.Mais pour d’autres enfants, l’allaitement devient un voyage qui se poursuit bien après 1 an . Beaucoup de gens ont tendance à juger les parents qui le font.

J’ai bientôt 33 ans et j’allaite encore ma fille de presque 4 ans (dans 2 mois) . Je n’ai jamais eu l’intention d’allaiter aussi longtemps et je ne pensais même pas en être capable. 

Cependant, ma  fille avait d’autres projets et malgré le fait qu’elle soit rentré en première année de maternelle, elle demande toujours à être nourrie au sein de temps en temps, le soir avant de dormir surtout et beaucoup plus quand elle est malade ! Cet hiver c’est ce qui l’a également sauvé de l’hospitalisation pendant sa gastro et sa grippe. Bien qu’elle ne demande plus autant qu’avant , c’est toujours notre moment à nous , son moment à elle et j’ai essayé d’arrêter, mais elle en a encore terriblement besoin et je ne veux pas la brusquer , la  frustrer , je vais à son rythme et puis à 4 ans d’autres enfants prennent bien encore le biberon.

Elle à 4 ans et je l’allaite encore ! 

À quel âge l’acte le plus naturel et maternel de nourrir un enfant se transforme-t-il soudainement en pédophilie et en maltraitance? 3? 4? 5? 6? 7? Si le chiffre est 4, venez m’attaquer, parce que je plaide «coupable». À une époque, je n’aurais jamais pu imaginer allaiter un enfant si vieux. Je ne savais même pas que c’était possible.

Je n’ai jamais eu l’intention de la sevrer. Je pensais juste qu’elle se serait définitivement sevrée bien avant.

À l’âge de 4 ans, je l’allaite pour lui permettre de s’endormir la nuit et de se réveiller le matin… et pour une sieste ou une blessure occasionnelle.  Elle s’endort occasionnellement sans , mais insiste toujours pour «juste un petit peu» . Est-ce que cela fait de moi une mauvaise maman de l’allaiter à 4 ans? L’Organisation mondiale de la santé recommande d’allaiter «jusqu’à deux ans et plus». Cela signifie-t-il qu’un enfant devrait s’arrêter à l’âge de deux ans? Je souhaite que quelqu’un – de préférence quelqu’un qui n’a jamais allaité,  me dise quel jour nous devrions laisser nos enfants pleurer et leur dire ” tu n’aura plus jamais de lait de maman.

Tous les jeunes enfants que je connais ont besoin de lait et la plupart des parents y répondent sous une forme ou une autre, qu’il s’agisse de soja, d’amandes, de noix de coco ou de lait de vache alors pourquoi les enfants n’auraient pas aussi le droit au lait de leur maman.  Enfin, j’aimerais que ces «experts» fassent un peu de recherche avant de commencer à dire aux mères qui allaitent ce qu’il y a de mieux pour leurs enfants. Que les enfants soit allaités où non , le plus important c’est qu’ils soient en bonnes santés et que le mode d’alimentation correspondent aux parents .

Pour répondre aux questions: Oui, Alice mange bien. Elle mange tout ce que vous et moi mangeons. Elle mange à chaque repas. Cependant, elle ne boit pas de lait ordinaire si, par «ordinaire», vous entendez du lait de vache, alors non. Mais ce n’est pas parce que je ne veux pas, je lui ai offert un verre de lait de vache et elle ne l’aime tout simplement pas.  Est-ce parce qu’elle est allaitée? J’en doute, je pense que c’est juste une question de gout. Elle boit des tonnes d’eau et du jus. Je ne ressens aucun besoin de la couper du lait maternel pour lui fournir du lait provenant d’une autre source.

Alice  joue aussi. Je veux dire, essayez d’empêcher un enfant de 4 ans de jouer, non? Alice ne passe pas toute sa journée allongé sur mes genoux à prendre le sein. . L’allaitement de Alice a pris de nombreuses formes au cours des quatre dernières années. En tant que nourrisson, il répondait évidemment à tous ses besoins. nutrition, confort, sécurité, attachement, etc. À mesure qu’elle a grandi, son monde a commencé à répondre à certains de ses besoins. Certes, la nutrition passe principalement par les aliments solides de nos jours, mais ne croyez pas le battage médiatique; le lait maternel ne perd pas de valeur nutritive. Déjà. Les moyens dont dispose Alice pour satisfaire ses besoins en matière de confort, de sécurité et d’attachement ont également évolué comme tout autre enfant à son âge. Je crois que le sevrage est un processus et qu’il lui faudra du temps pour remplacer complètement l’allaitement. Elle en a besoin et en profite. Je l’allaite environ 2 fois par jour, plus en cas de maladie. Je ne l’allaite pas à chaque fois qu’elle le demande parce que parfois elle demande à des moments où je suis occupée. 

Les tout-petits qui ne sont pas nourris au sein réagissent également à toutes ces situations, mais le font de manière légèrement différente. Ce n’est pas toujours merveilleux. C’est souvent épuisant, quand parfois j’ai envie de faire autre chose , quand elle me mort , quand je veux juste me sauver et me cacher dans un placard. C’est comme toute chose avec la parentalité, c’est difficile et il y a des bons et des mauvais côtés. J’ai beaucoup d’amis qui allaitent leurs enfants de 4 ans. J’ai aussi des amis qui n’allaitent pas. Mais nous répondons tous aux besoins de nos enfants d’une manière qui fonctionne pour nous. C’est ce qui fonctionne pour nous et pour elle, quoi que les gens puissent penser j’allaiterais ma fille jusqu’à qu’elle me dise stop , que ça soit à l’extérieur ou à la maison , je ne me cacherais jamais ! 

Je suis fière de mon parcours , je suis fière d’allaiter ma fille !

Mais plus important encore, malgré les opposants – et les voix dans ma tête qui me disaient que je devrais m’arrêter – je l’ai quand même fait. Parce que ma fille en avait besoin. Parce que je me sentais à l’aise de le faire. Parce que ça me semblait juste. Pour nous deux. Avec le recul, je suis si heureuse d’avoir continuer l’allaitement aussi longtemps. Ce que tout le monde pense ou dit n’a plus aucune importance maintenant.  Puisque que le jour ou elle va décider de se sevrer , il me restera de précieux souvenirs.

L’allaitement d’un enfant en bas âge ou d’un bambin est une expérience très particulière, destinée à être partagée avec d’autres amis mamans. Trouvez donc votre tribu, qu’elle soit en ligne, dans un groupe de soutien à l’allaitement ou ailleurs. Cela va vous aider à gérer la critique, parce que tous vos amis mamans allaitantes auront également traité la question – et elle peuvent offrir des conseils utiles et une bonne écoute.

 

6 Comments

  • Angelique Joyeux

    Bravo magnifique article et merci pour tes mots.

    mai 8, 2019 at 12:10 Reply
  • Celia blanc

    De très belles paroles rempli d’amour

    mai 8, 2019 at 12:44 Reply
  • Maman Mammouth

    Tu peux être fière de toi <3

    J'ai relu y a quelques jours un article que j'avais écrit quand Tom avait 7 mois, où je parlais de l'allaitement long (que je nomme maintenant "non écourté")… et je disais que je n'allaiterais pas jusqu'à 3 ans… Je ne savais pas que la vie me réservait un tout autre destin 😉
    Pour Tom, j'aurais allaité quelques mois de plus s'il n'y avait pas eu le premier trimestre de grossesse un peu compliqué. Mais presque 3 ans, c'était chouette déjà !
    Elena… qui approche des 3 ans aussi n'est absolument pas prête à arrêter ! et même si parfois cela me pèse un peu, je ne veux pas la brusquer ni la sevrer de force.

    Donc vive l'allaitement, vive notre liberté d'allaiter et vive le sevrage naturel ! Profite bien de ces moments <3

    mai 8, 2019 at 9:35 Reply
  • Parole de marmot

    Bravo, maman allaitante aussi
    Je suis heureuse de lire un article comme ça

    mai 13, 2019 at 3:46 Reply
  • Ninoute

    quel beau parcours 🙂

    juillet 2, 2019 at 11:42 Reply
    • Gwenaelle

      oh merci beaucoup

      juillet 2, 2019 at 6:13 Reply

    Laisser un commentaire

    You may also like

    %d blogueurs aiment cette page :