Le Cododo : les avantages

 

Le CoDoDo c’est quoi ? D’abord moi je ne connaissais pas avant de le pratiquer avec mon fils. Alors le Cododo c’est Partager son lit avec son bébé, une pratique qui fait d’ailleurs beaucoup débat dans notre société.

Nous n’avions jamais prévu de faire du cododo, nous ne savions même pas ce que c’était.

Mais voilà comment nous avons commencé. Comme vous le savez, j’ai eu une césarienne et canaillou pleurait de 00h à 05h du matin, ou s’endormait mais seulement au sein et dès que je le pausais dans son lit les pleurs étaient de retour, et comme vous le savez, ne pas dormir du tout, c’est carrément l’enfer.

J’étais vraiment fatiguée, et la seule solution que j’avais trouvée c’était de faire dormir mon fils dans mon lit, et là, comme par magie, tout a commencé à bien se dérouler, et c’est comme ça que le Cododo est entré dans dans notre vie.

Vous pouvez vous dire “mais elle était complètement folle, inconsciente !”. Mais tout s’est toujours bien passé et je n’ai  jamais craint pour la sécurité de notre bébé. Et nous n’avons absolument pas aménagé notre lit de façon particulière : nos oreillers était présents, nous n’avons pas investi dans un lit de cododo (Impossible, j’en ai connu l’existence il n’y a même pas 1 an et il a 3 ans), nous n’avons pas enlevé notre couette. Mon conjoint et moi avions adopté une position visant à préserver l’espace autour de notre fils, tout en passant mon bras derrière lui de telle sorte qu’il ne puisse pas tomber ou s’éloigner. Nous ne remontions pas le drap trop haut pour ne pas risquer qu’il s’étouffe.

Certes, c’était moins confortable que de dormir à deux, mais nous étions encore plus proches de notre fils, nous avons eu des moments de tendresse inimaginables, certes il dort toujours avec nous, des fois nous le transportons dans son lit où il finit correctement sa nuit.

Maintenant qu’il a 3 ans, le soir quand on se couche c’est maman câlin, papa câlin…pendant une dizaine de minutes, le matin on se réveille avec des bisous, des câlins et des mots tendres.

Pour moi l’expérience du cododo n’aura été que bénéfique et magique, et si c’était à reproduire je ne changerais rien du tout.