Browsing Tag:

travail précaire

Assistante maternelle : travail précaire

Posted in Lifestyle
on juillet 3, 2014

stickers2_non_au_travail_precaire_

Comme beaucoup le savent, je suis assistante maternelle agréée et aujourd’hui, je vous parle d’un métier qui reste précaire pour beaucoup d’entre nous. Je pense que je vais en faire jaser certaine, qui pense que l’on est payée à ne rien faire où que notre métier est un métier simple ! Être Assistante Maternelle ce n’est pas simple tous les jours, ni même d’année en année. Oui, on a des avantages, on ne paye pas d’impôt (moi, j’aimerais en payer), on peut s’occuper de nos enfants, on fait des économies d’essence ! Mais notre travail est loin d’être sur, on perd des contrats des qu’une nouvelle crèche ouvre, une maman qui tombe enceinte, un licenciement du jour au lendemain sans véritable raison …

Je peux vous citer des tas de raisons ! Je ne vous parle pas aussi des banques qui ne reconnaissent pas notre métier donc pour les emprunts, tu peux t’accrocher. Quand tu es aussi en appartement, tu as plus de mal à trouver, car les PE de jour en jour sont, de plus, en plus exigeants ! Vous allez me dire et alors toi ? Si tu laissais ton fils ? Moi, je ne regarderais pas si c’est une maison ou un appartement, mais plutôt les activités proposées, le feeling que j’ai avec elle… À l’heure actuelle beaucoup d’entre nous sont au chômage, où avec des petits contrats d’autres sont obligé de prendre un second travail pour pouvoir boucler les fins de mois, d’autres arrête, certaine déménage.Suivant les quartiers et les villes, la concurrence peut être rude, crèche, halte garderie, crèche parentale, un grand nombre d’ass mat au mètre carré…

Ce métier reste, un métier précaire, les parents peuvent du jour au lendemain exercer leur droit de retrait d’enfant sans en donner le motif. Et même si le préavis est respecté, ce n’est pas toujours facile de trouver un autre contrat en cours d’année.

Beaucoup de personnes même dans mon entourage pensent que l’on est bien payé ! Faux, il nous faut cumuler plusieurs contrats pour essayer d’avoir un salaire descend, les gros contrats sont, de plus, en plus rares. Pour les mêmes raisons que plus haut ; précarité, concurrence, parfois mauvaise payeuse. Toutes ces difficultés sont à envisager.

Je pense que la société actuelle mais tout en œuvre pour faire disparaitre à longs termes les assistantes maternelles , nous avons peux voir pas d’aide , un métier non reconnu pour beaucoup de personnes , pas vraiment de reconnaissance professionnelle, nous entendons rarement dans les médias parler en bien des assistantes maternelles et résultat nous sommes toute mise dans le même panier, des parents trop exigeants (un exemple des parents demandant de travailler le samedi et que votre conjoint ne soit pas présent où encore laisser à l’écart vos propres enfants où les enfants que vous garder pour s’occuper exclusivement de leurs fils …) des bon PE heureusement il y en a et j’en connais de très bon avec qui nous avons lié des liens solides !

C’est un métier que j’adore et que j’affectionne tout particulièrement, j’aime voir leur petite frimousse arriver le matin et passer la journée avec eux ! J’adore leur apprendre des choses, leurs chercher des activités, les pouponnées, les gâtes mais au final pourquoi ? Pour que 2 contrats sur 3/4 n’aient aucune reconnaissance et te “jettent” des qu’ils le peuvent ?! J’ai une question ?! Je me demande dans quelle mesure ce métier peut-il être épanouissant pour les femmes alors que nous sommes dans une si grande précarité professionnelle ? Ainsi que la précarité du salaire, qui ne me procure aucune stabilité pour mon fils et mon couple ; ce qui me dirige vers une reconversion ?!

En conclusion :

C’est effectivement un métier qui, dans certaines régions, peut être extrêmement précaire. Il y a des endroits ou il y a du boulot, d’autre non. À chacun de voir ce qu’il privilégie, nos choix de vie n’étant, bien sûr, pas uniquement guidés par le côté financier, même s’il rentre beaucoup en compte. J’ai assurément un niveau de vie nettement plus élevé que si j’étais restée dans la vente (frais de garde pour mon fils, CDI pas évident à trouver, frais de transport …) mais je n’ai pas une vie idéal non plus ! Et moi, on m’a plus ou moins reproché de faire ce choix justement “pour l’argent”, comme si le fait de vouloir améliorer ainsi ma situation financière et passer plus de temps avec mon fils ayant une maladie génétique était incompatible avec le fait d’aimer ce boulot et de bien le faire ! En formation, on nous a clairement dit de ne pas faire cet emploi pour l’argent, que nous aurions plus un complément de revenus ! Je veux bien que ce soit leur rôle de nous informer de la précarité des assistantes Maternelles si, des fois, la personne qui demande l’agrément n’en avait pas conscience. Mais à l’heure actuelle pouvons-nous vivre avec un salaire et un complément de revenus ? Pour la plupart d’entre nous la réponse est Non !Vous allez me dire, que si je ne suis pas satisfaite de mon métier, je n’ai cas retourné travailler en extérieur.

Vous allez me dire, que si je ne suis pas satisfaite de mon métier, je n’ai cas retourné travailler en extérieur. Ce métier, je le fais, car je l’aime et que je l’apprécie, mais aussi pour pouvoir m’occuper de mon fils atteins d’une maladie génétique et qui à besoin de moi ! À l’heure actuelle, je suis donc bloqué pour trouver un autre métier à exercer, avec un revenu correct, une reconnaissance pro et pouvoir concrétiser nos projets tout en restant à mon domicile !Si les ass-mat avait plus d’aide et une sécurité en cas de perte de contrat beaucoup ne serrait pas dans ma situation. Rien qu’une reconnaissance et une valorisation du métier, où un taux horaire fixe qui nous donneraient un salaire légal serrait déjà une énorme avancée.

Mais je tiens à dire qu’après vous avoir “plombé” le moral, je tiens à préciser que ce métier est très enrichissant, très valorisant et noble.

%d blogueurs aiment cette page :