Les coliques du nourrisson et mes solutions

Les coliques du nourrisson et mes solutions

Mon grand a énormément souffert de coliques étant bébé, dans mes souvenirs, les coliques ont commencé suite à l’arrêt de l’allaitement. C’était des périodes vraiment dures pour lui, il se tortillait dans tous les sens, surtout la nuit, le moment, où il était le plus dérangé. Il avait le ventre douloureux et pleurait beaucoup la nuit, la journée bizarrement, il n’était pas embêté. J’avais vraiment mal au cœur, de voir mon enfant avoir mal au ventre et d’être incapable de le soulager, sa souffrance permanente brisait mon cœur de maman.

Nous avons essayé plusieurs solutions, qui marchaient plus ou moins, une nuit ou j’étais seule, mon conjoint était à paris, j’ai même fini par appeler le 15, mon fils ne faisait que pleurer, je n’arrivais pas à le calmer, c’était des cris de douleurs, il se tortillait dans tous les sens ! Le médecin référent m’a demandé si j’avais du spasfon liock et m’a dit de lui en donner que cela lui calmerais les coliques, je n’étais vraiment pas rassurée de donner un tel médicament à mon petit bébé de 6 mois, mais je ne voyais pas d’autres solutions, j’ai coupé un spasfon liock en deux, je l’ai fait fondre dans de l’eau et je lui ai donné. Je n’ai évidemment pas dormis de la nuit pour le surveiller, il a fini par s’endormir paisiblement et a passé une bonne nuit, je ne saurais pas vous dire si le spasfon en était responsable, je n’ai jamais recommencé.

Je n’étais pas inquiète pour sa santé, ce qui était déjà un point important. En revanche, ces mois ont été physiquement très éprouvants. J’étais vraiment épuisée.

J’ai donc décidé de chercher des solutions beaucoup plus naturelle, la solution qui lui a toujours convenu depuis la naissance, c’était de le porter le ventre en appui sur l’avant-bras. C’était la solution de mon papa , il nous a tous porté de cette manières, ses enfants comme ses petits-enfants, j’avoue que c’est une solution qui marche vraiment bien, il s’endormait et s’apaisait à chaque fois, pour ma petite de 4 mois, elle, ça l’aide à dégager le trop plein et à s’endormir.

Par la suite j’ai aussi essayé de le masser avec une huile de massage, mais n’ayant pas suivis d’atelier de massage, je n’ai jamais réussis à trouver la solution, qui pourrait le calmer, mais il parait que cela peut vraiment bien fonctionner ! Mais le massage était quand même source de relaxation, de bien-être et un super bon moment de partage entre le parent et l’enfant.

Je regrette de ne pas avoir connu les écharpe de portage pour mon grand, je pense vraiment que cette solution, aurait été dans les meilleures, il aimait être porté et se calmait plus facilement dans les bras, pendant les moments de douleurs, donc l’écharpe aurait vraiment été la solution.

Nous évitions aussi de lui serrer trop les couches et lui mettions des vêtements qui ne lui seraient pas le ventre, pour ne pas favoriser l’apparition des coliques.

Je ne vais pas vous dire que j’ai trouvé la méthode miracle puisqu’elles sont parties comme elles sont venues, après j’ai fait mon possible en tant que maman pour le soulager !

Comme mon grand, n’avait aucune coliques, le temps qu’il a été au sein (je ne l’ai pas sevré par choix, il n’a simplement plus voulu du sein), j’ai décidé de chercher le lait idéal, nous achétions déjà son lait en pharmacie, puisqu’il avait de l’eczéma, mais il fallait trouver le lait qui lui convenait pour ces deux petits soucis. Nous avions opté pour des biberons anti-colique depuis l’arrêt de l’allaitement et j’ai complété par un lait infantile anti-colique. Celui qui fonctionne le mieux que je conseille vraiment aux mamans qui me demandent et qui en principe en sorte satisfaite, c’est celui de la gamme Aptamil spécial colique et constipation. Après, chaque bébé est différent et agit différemment aux produits.

Il y a de très nombreux sites où vous pouvez trouver de très bons conseils pour essayer de calmer les coliques de votre enfant, c’est à vous d’essayer et trouver ce qui correspond au mieux à votre enfant.

Pour ma princesse qui est encore exclusivement au sein et qui souffre de colique depuis sa naissance, moins importantes que son frère, je fais surtout attention à ce que je mange pour ne pas augmenter les coliques de ma mini puce. Quand je consomme trop de produit à base de lait de vache, j’ai remarqué qu’elle souffrait un peu plus du ventre, au début je ne pouvais plus non plus consommé de crudités. Pour le bien-être de nos enfants, on trouve les solutions et on s’adapte, c’est une petite période difficile à passer, on n’aime pas les voir souffrir mais on trouve toujours quelques choses pour les soulager

Et vous ? Avez-vous vécu l’épisode des coliques du nourrisson? Avez-vous des astuces à nous partager ? Comment l’avez-vous vécu ?

 

 

Cet article a été écrit en collaboration avec la marque, cependant tous les mots présents dans l’article sont les miens.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :