Préparation à l’accouchement : Tai Chi

Le Tai Chi : Une nouvelle méthode de préparation à l’accouchement !

146758835

Comme vous le savez avec ma sage-femme libéral, j’ai pu participer à une séance de tai chi pour préparer mon accouchement et comme promis, je viens vous en parlez.

Le Tai chi est accessible à tout le monde (sportif ou non) et pendant la grossesse grâce aux mouvements doux, apaisants, circulaires font du tai chi une discipline idéal pour nous femmes enceinte

Le Tai chi aide à se recentrer sur soi-même , à penser à soi, à se concentrer sur autre chose et il a été prouvé qu’il aidait à augmenter la confiance en soi.

J’ai fait ma séance à 36 semaines de grossesses et mon ventre ne m’a pas du tout pénalisé, je me sentais comme flotté dans l’eau ou dans les airs, j’avais l’impression d’être légère, bien dans mon corps et bien dans mes mouvements.

C’était une heure de séance, mais j’aurais pu en faire toute la journée, tellement c’est relaxant et apaisant ! Des mouvements géniaux qui détendent les muscles sur une musique zen, c’était exactement ce qu’il me fallait.

Ce que la séance m’a apporté

Un mal de dos largement atténué

atténuation du stress lié à la méditation en mouvement

Un grand moment de partage avec mon bébé

Un esprit libéré

Une plus grande conscience de mon corps

Des postures et des respirations pour atténuer mes contractions et me détendre le jour J . C’était une heure de séance, mais j’aurais pu en faire toute la journée, tellement c’est relaxant et apaisant !.

Des postures et des exercices pour m’aider tout au long du travail, de la dilatation du col et qui m’aideront aussi pendant l’accouchement pour mieux accompagné mon bébé vers la sortie et l’aider à descendre le plus facilement possible.

 

En conclusion :

J’ai passé un moment magnifique, qui m’a encore plus lié à mon bébé, qui m’a permis de me détendre (grande stressée) et de passer un moment dans une bulle en oubliant tous les soucis de la vie.

Je compte bien continuer le tai chi après l’accouchement, je pourrais reprendre environ deux semaines après si j’accouche naturellement et sinon un bon mois par césarienne. Le tai chi m’aidera à me détendre au quotidien en reproduisant les exercices à la maison. Il contribuera aussi à calmer les douleurs intercostales que je pourrais avoir suite à l’accouchement ou en cas de mauvaises postures pendant l’allaitement.

Il me permettra aussi de me détendre et de lutter contre la nervosité et la fatigue. Ma sage-femme m’a aussi indiqué que si je possédais une écharpe, je pouvais parfaitement faire les exercices avec bébé, ce qui l’aidera aussi à être détendu et bercé au fil de mes mouvements puis de passer un moment calme avec mon bébé tout neuf <3 .

Depuis ma séance, j’ai reproduit que l’on avait fait pendant la séance et mon mini était super content de participer avec moi, on a passé à la maison un moment mère/fils vraiment très agréable, détendu sans aucune pression qui nous à permis de nous retrouver un peu tous les deux avant l’arrivée de sa sœur , une bonne façon de consolider les liens avec ses enfants

 

Lecture possible : Le Taï Chi pour la Femme Enceinte

 

 

Comments

  1. Ma vie de maman severine wuillemier says:

    Je ne savais pas que c’était possible enceinte, c’est chouette

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :